Questions de choix

Cette semaine j’ai lu un joli billet sur la question du choix. Ça m’a fait beaucoup cogiter et puis j’ai eu envie d’écrire moi aussi là dessus.

Nous faisons des choix, bien souvent ils ne seraient pas faits par la majorité des personnes de notre entourage. Ces choix sont souvent (pas tout le temps ouf!) mal compris, mal reçus, mal interprétés, mal accompagnés, jugés… On passe pour des fous, des idiots, des inconscients, des excentriques… Pourtant ces choix sont toujours faits par amour, par passion, par envie. C’est toujours après mures réflexions et de nombreuses discussions. Nos choix sont faits en pleine conscience.

Parfois nos choix ne sont pas simples à assumer, parfois nous ne choisissons pas la facilité.

La fatigue, le stress, les contraintes du quotidien font qu’on peut être à bout et avoir envie d’en parler, d’en partager un peu quand la charge devient trop lourde. Et c’est malheureusement là qu’on se prend en pleine tronche les belles-phrases-toutes-faites des bien-pensants! Vous savez ces gens qui pensent que si on agit pas comme eux, pas dans leur norme, alors c’est sûrement qu’on fait erreur.

Au moment où je me sens déjà bien mal, je me retrouve agressée dans mes fondements par une remise en question de mes choix. On en profite pour me rappeler que j’ai fait erreur et que je le paye, bref c’est normal! Le tout sous couvert de conseils et d’écoute bien-pensante…

« Tu les écoutes trop, tu t’épuises. »

« Vous n’auriez pas du les faire si rapprochés… »

« T’es sure d’en vouloir un autre? »

« J’te l’avais dit! »

« Tu les as voulu, hein! »

« Faut pas se plaindre, il y a pire! »

« Tu y as bien réfléchi? »

« T’as pas peur que… »

etc.

Alors voilà, mettons les choses au clair. Dans mes moments de faiblesse je n’ai pas la force de répondre et puis dans ces moments là j’ai trop peur de laisser la colère m’emporter…

J’ai MES moments de doutes, de fatigue extrême, de faiblesse, de ras le bol OUI, mais NOS choix je ne les changerais pas! Notre vie je l’aime. Elle me rend heureuse même si actuellement elle m’épuise, j’assume. Je n’éprouve pas de regrets, juste de la fucking fatigue! Je ne me plainds pas, juste j’exprime mes émotions. Alors pas la peine de venir me dire ce que j’aurais du faire, une écoute attentive et bienveillante me suffirait pour que je continue d’avancer À pas de Louve.

Et puis pour le fun, je vais répondre à ces belles-phrases-toutes-faites:

« Tu les écoutes trop, tu t’épuises. » >>> J’vois pas le rapport.

« Vous n’auriez pas du les faire si rapprochés… » >>> Euh… Trop tard y’a pas de SAV!

« T’es sure d’en vouloir un autre? » >>> Oui ça nous fera plus d’alloc’

« J’te l’avais dit! » >>> Cool… Et?

« Tu les as voulu, hein! » >>> Oui et même que je les aime!

« Faut pas se plaindre, il y a pire! » >>> C’est vrai le supervolcan de Yellowstone pourrait exploser.

Le supervolcan de Yellowstone

Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2688_eruption_supervolcan_Yellowstone.php

« Tu y as bien réfélchi? » >>> Non, on est des adultes responsables alors c’est vrai qu’on aime bien se lancer sans réfléchir sérieusement.

« T’as pas peur que… » >>> Si mais j’ai le gout du risque!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *