Se reconnecter en se déconnectant

Le pourquoi du comment, cette semaine (et surement les suivantes) nos enfants n’auront le droit à aucun écran.

Non ce n’est pas par effet de mode, c’est une réelle nécessité. Ceux qui me connaissent ou qui me lisent, savent que je ne suis pas pour les solutions radicales,  je ne suis pas à l’aise dans les extrêmes mais parfois on nous y pousse, IL nous y pousse.

Voici le décor.

Nous sommes une famille où les écrans existent mais pas au hasard, pas n’importe comment et pas trop. Pour exemple, en présence des kids, jamais la télé n’est allumée en fond avec un programme qui n’a pas été choisi par nous et pour les enfants. Nous avions mis en place des règles quant aux écrans (télé ou console ou ordinateur), ça nous semblait assez clair: un cadre strict avec les limites et les tolérances qui sont les nôtres, dans lequel les enfants se gèrent en autonomie. Honnêtement, je reste persuadée qu’il était bien notre petit système!^^ MAIS nous avons un grand garçon de bientôt 9 ans qui a la particularité de jouer avec les extrêmes, de pervertir ou de foutre en l’air à peu prêt tout ce qu’on essaye de mettre en place pour le confort de tous mais surtout pour le sien puisque que c’est un petit zèbre aux besoins particuliers. Pour lui et puis d’une manière générale on n’hésite pas à se remettre en question, prendre du recul ; on en passe du temps à réfléchir, se questionner, inventer parce que ce que l’on souhaite le plus au monde c’est que nos enfants soient bien, épanouis, heureux.

Mais monGrand, il a un soucis, quelque chose qui l’emmène vite très loin… Il a un comportement très obsessionnel. Inconsciemment « il tourne en rond » pour combler le vide, étouffer ses angoisses. En grandissant ça se concentre fatalement sur les écrans ; c’est toxique pour lui et c’est pénible pour nous. Bref hors de question de le laisser glisser là dedans, qu’il se pourrisse la vie et tout autant la notre avec ca. OK notre système ne le contient plus assez, ce cadre il l’a fait exploser alors on a décidé de trancher! Il faut qu’on l’aide à se sortir de cette spirale alors on arrête tout, un peu comme une désintox. Mis à part notre rituel du mardi soir, plus aucun écran pour les enfants cette semaine (et surement les prochaines), il faut que mon-amour-de-garçon-si-sensible arrive à se déconnecter de ses fortes obsessions pour mieux se reconnecter à la vie, la vraie, celle qu’il aime et le passionne: le monde animalier, les Legos, la lecture, le sport, les jeux de société, les jeux avec sa fratrie, les longues conversations avec nous, il faut qu’il reprenne gout à tout ça. On va l’aider. Il va chouiner, négocier, pleurer, nous pousser à bout mais on va l’aider.

Et puis finalement, ça va profiter à tous! Pour différentes raisons, on arrive à un point où on en a tous besoin et ça va nous faire du bien cette reconnexion familiale. Et puis c’est très de saison je trouve ce programme cocooning d’automne, non?!

→ → → →

Et pour les petits curieux, le voici notre petit système que je trouvais plutôt bien.^^ (le « sauf télé » veut dire « sauf la soirée télé du mardi »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *