Astuces d’une famille nombreuse pour un quotidien plus green #5

MIEUX CONSOMMER

Toutes ces petites choses que l’on peut faire et mettre en place vers une consommation meilleure et profitable à tous, il y en a tellement! Voici quelques petites idées et principes simples.

Dejà je suis une collectionneuse, monNamoureux aussi. On aime les objets, les jeux, les livres, le matériel bref là on est loin du minimum mais audelà des effets de mode il ne faut pas hésiter à s’assumer! A peu près deux fois par an, cela ne nous empèche pas de faire un grand tri dans la maison. On procède pièce par pièce et on désencombre, on fait le vide, on libère! Ensuite tout ce dont nous avons décidé de nous séparer sera vendu ou donné, c’est une démarche qui est toujours faite avec les enfants.

L’avantage de garder et de s’attacher aux choses c’est que leur durée de vie est allongée, on bichonne, on prend soin et puis on transmet! Comme c’est agréable de pouvoir offrir à nos enfants les jouets avec lesquels nous avons nous même joué, comme c’est touchant de voir tous nos enfants porter successivement le même petit vêtement. Oui chez nous il y a des choses qui ont servies pour toute la fratrie de nos 4 bambins et c’est chouette.

Pour les livres on aime beaucoup les boites d’échanges libres de livres, on en avait mis une en place chez nous et puis cette petite boite est maintenant à l’entrée de l’école des enfants. Pour relire le billet à ce sujet c’est là: Une biblioboîte à la fenêtre.

Le marché de l’occasion est une ressource à ne pas négliger! Ici on vend beaucoup en occasion et on achète aussi en occasion, il faut avouer que je suis une adepte des vides greniers! D’une manière générale avant d’acheter quelque chose en neuf je me demande si je peux le trouver en seconde main et nous n’avons aucun problème avec le fait d’offrir ou se faire offrir des objets en occasion.

Ce que j’achète le plus en occasion ce sont les vêtements, les jeux/jouets, la puériculture, les livres et… la vaisselle! Tout, absolument TOUT notre service de vaisselle a été chiné en vides greniers, Emmaüs, fonds de placards de grand-mères, etc.!

Revenons donc au plastique et aux emballages, on le sait c’est un réel souci… Nous n’éliminons pas tous les plastiques et emballages de notre quotidien, nous les limitons. Plus de rouleaux d’aluminium ou de film étirable et bien, outch!, ce n’est pas facile pour nous mais on essaye! Nous essayons de trouver des solutions qui nous conviennent et pour le coup, là, on cherche encore…

Par exemple nous utilisons des sacs en tissu (fait-maison avec d’anciens t-shirts des enfants) pour les fruits et légumes frais, fini les sacs en plastique. De même cela fait bien longtemps, avant même que ça passe obligatoire, que nous utilisons des cabas réutilisables pour les courses. Tous les autres sacs que nous récupérons un peu malgré nous (en plastique ou en papier), nous les stockons dans un panier et ceux là devront être utilisées au moins deux fois avant d’être jetés car trop abîmés ou sales.

Pour cette raison nous n’utilisons plus de papier cadeau que pour Noël (han… pas bien! haha!), durant le reste de l’année nous offrons nos présents dans des tote-bags que j’ai personnalisé avec une décoration ou un message d’anniversaire. Une fois le cadeau offert, on récupère simplement le sac. Pour les emballages cadeaux il existe également la méthode du furoshiki qui consiste à emballer avec du tissu, des foulards, des torchons.

J’ai la chance d’être inventive et créative, cela nous aide pas mal dans cette démarche. Détourner des objets, leur donner une seconde vie, restaurer des vieux meubles, bricoler des trouvailles laissées dans la rue, c’est mon truc! J’adore les DIY, les petites choses fait-mains et je n’hésite pas a offrir des cadeaux confectionnés par mes petites mains. Je fabrique beaucoup a partir de ce qu’on a à la maison, pour un nouveau projet j’essaye de faire avec ce que j’ai pour ne pas acheter. Faire soi-même c’est aussi sympathique et gratifiant!

Besoin d’idées? Pinterest est une source d’inspirations énorme, et puis sinon il suffit de faire une recherche sur le net avec les mots « tuto » ou « diy ».

 

Pour les goûters et sorties des enfants, nous avons des gourdes de compotes ou crèmes réutilisables, les sandwichs sont rangés dans des boites ou des sachets. Ces petites choses sont en plastique MAIS réutilisables, quitte à faire un compromis nous choisissons le plastique réutilisable au jetable.

Nous buvons l’eau du robinet et à l’extérieur nous emmenons des gourdes.

Et puis, la base, on trie nos déchets. Je suis celle qui démonte les emballages pour pouvoir bien trier le plastique et le carton! Le verre bien évidement, les piles, les cartouches d’encre, les ampoules, les bouchons, on a panier pour chaque catégorie de tri et comme ça c’est facile de trier. Pour les ordures vertes, c’est un peu plus compliqué pour nous car nous n’avons pas de jardin mais une cour donc pas de compost possible… Mais nous avons un lapin! Même s’il ne peut pas tout manger, on lui donne quand même un bon nombre de nos déchets verts, surtout les épluchures. Merci Lapinou!

Dans ce billet j’ai aussi envie de reparler de notre calendrier de l’Avent, c’est une autre façon d’appréhender cette période d’avant Noël qui nous a beaucoup plu. Pour relire ce que j’avais écris à ce sujet c’est ici: Calendrier de l’Avent familial – un calendrier différent.

Une petite chose que nous faisons depuis peu, on évite les commandes sur des grands sites d’achats. Avant de valider mon panier virtuel, je me renseigne si je peux trouver ce que je cherche à un prix abordable dans une boutique pas loin de chez nous et je vois si je peux m’organiser pour m’y rendre. Étonnement c’est un challenge assez facile à relever!

Une expérience qui est riche c’est celle des vacances en échange de maisons. Nous passons par un site gratuit SwitcHome, si on est prêt à tenter l’expérience ça vaut vraiment le coup! En plus de l’intérêt financier,  nous y trouvons d’autres richesses. Cela nous permet de découvrir d’autres modes de vie, d’autres petites astuces, d’autres quotidiens. Je rédigerai prochainement un billet sur ce principe de vacances.

Pour finir j’ai eu un flop complet… Il y a deux ans, je crois, j’ai eu l’idée de mettre en place un système que j’avais nommé Food Troc ©. L’idée c’était une fois par semaine, ou une semaine sur deux, d’échanger nos préparations et denrées alimentaires de la maison. Le point de RDV aurait été en fin de journée chez nous, en mode petit marché (nous habitons dans le centre du village). Pas de valeur monétaire, le tout aurait été échangeable au nombre de parts: œufs du poulailler, fruits et légumes du jardin, plats cuisinés, crèmes et yaourts fait-maison, etc. Je m’étais dit que puisque je fais pour ma famille, je pouvais en faire un peu plus pour échanger contre d’autres choses que nous n’avons pas comme des œufs et inversement! J’avais en tête des choses simples, pas des choses gastronomiques forcement ; les courgettes du jardin ça ne demande pas beaucoup de temps pour les ramasser… Et pourquoi pas, plus tard, ouvrir le troc à d’autres choses home-made comme la lessive, les savons, etc. Pour mettre en place ce troc j’ai commencé par en parler à nos amis et connaissances du village. Bref, l’idée n’a pas plu. Dommage!

J’ai été trop utopiste sur cette idée là. Ou alors je suis trop en avance sur mon temps, le monde n’est pas encore prêt à comprendre toutes mes lubies, haha!!!

 

 

 

 

 

Nos astuces pour mieux consommer:

  • Préférer les matières durables et recyclables

  • Trier au maximum ses déchets

  • Limiter les déchets inutiles

  • Faire soi-même

  • Faire confiance au marché de l’occasion (groupes Facebook, LeBonCoin, Vinted, vides greniers, brocantes, friperies, vides maisons, Emmaüs, etc.)

  • Penser différemment ; réfléchir à ses besoins et envies ; à leurs impacts sur soi et l’environnement

  • Penser à l’entre-aide, le prêt et l’emprunt

One thought on “Astuces d’une famille nombreuse pour un quotidien plus green #5

  1. coucou,
    j’ai beaucoup aimé lire tes astuces green, j’en applique déjà certaines et d’autres ne vont pas tarder à être mises en place! Pour le « food truck », l’idée est sympa mais pour ma part je n’aime pas cuisiner en grande quantité et ce qu’il y a en trop je le garde pour le lendemain midi. Par contre l’idée d’échanger des courgettes contre quelques fraises ne me déplait pas ou des betteraves contre des poireaux … Nous jardinons depuis 3 ans et nous avons remarqués que certains légumes donnent trop alors que d’autres ne sortent même pas de terre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *